Vous êtes ici : Accueil > Collège au cinéma > Persepolis

Analyse du film que nous avons vu dans le cadre de collège au cinéma

Articles

  • Analyse de séquence - Février 2010

    Voici une analyse de séquence du film Persepolis qui montre l’aveuglement de l’amour
    jusqu’à sa désillusion.

  • Les références du film Persepolis - Février 2010

    Le générique propose un décor qui s’inspire des miniatures persanes (architecture, jardin, mer, montagne, fleurs…)
    Expressionnisme : Marjane Satrapi rejoint l’esthétisme de l’expressionnisme, s’amusant dès lors à baptiser son œuvre Persépolis, un clin d’œil à Métropolis (Fritz Lang, 1927). Le Cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene ou Nosfetaru de Murnau pour le travail sur l’ombre La scène où Marji découvre horrifiée une main qui dépasse des décombres de l’immeuble voisin est une citation au (...)

  • Le style visuel de Persepolis - Février 2010

    Dans la BD, les dessins sont en noir et blanc. Les contours sont travaillés soit en noir, soit en blanc. Aucun contraste, tout en aplat et les fonds, noir ou blanc, renforcent la vision des personnages, de leur silhouette. En adaptant sur grand écran son œuvre, Marjane échange les fonds en noir et blanc par des fondus au noir, de grands ombres qui viennent envahir le plan, des fondus enchainés. Pour donner une impression de mouvement même entre les plans, Marjane utilise des fondus au noir, des (...)

  • Regard sur la femme en Iran - Février 2010

    Sous le régime de l’ayatollah, la femme devient la cible privilégiée. La réforme imposant le voile touche à la silhouette de la femme, est dénoncée par Marjane. Son absurdité est présente au moment de son cours aux beaux arts à Téhéran, les tableaux célèbres comme la naissance de Vénus de Botticelli sont grimés, les corps ne sont plus dévoilent et ne raconte plus l’histoire du tableau.
    Elle montre aussi son absurdité lors de son cours sur l’anatomie sans corps dénudé. Elle dénonce aussi l’hypocrisie des (...)

  • Autobiographie - Février 2010

    Persépolis est une autobiographie, elle relate les événements historiques et politiques qu’a vécu Marjane Satrapi . Elle raconte sa vie en se concentrant sur sa famille et des moments bouleversants.
    C’est un film sur la mémoire familiale et sur l’éducation qui va permettre à Marjane de s’épanouir. Quand elle pose des questions, des réponses lui sont données ; quand elle s’interroge, des ouvrages lui sont recommandés ; quand elle doute, des explications lui sont proposées. Le père lui donne un cours sur (...)

  • Analyse comparative d’affiches - Février 2010

    Voici une analyse comparative de deux affiches du même film : Persepolis. L’une est française et l’autre est américaine. On constate des différences entre les deux.
    L’affiche française (design de l’affichiste Pierre Collier d’après les dessins de Marjane Satrapi) est la traduction d’une vie de famille idéalisée par les souvenirs d’enfance. L’influence et la relation aux parents comme à une grand-mère vénérée aux côtés de laquelle se place Marjane Satrapi sont immédiatement perceptibles. Il n’y a, par (...)

  • Les différentes techniques d’animation - Janvier 2010

    L’animation consiste à donner l’illusion d’un mouvement à l’aide d’une suite d’images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées, numériques, etc.
    Les différentes techniques sur cinéma d’animation
    Dessin animé Le dessin animé est une technique consistant à donner l’illusion du mouvement en projetant différents dessins successifs représentant les différentes étapes de ce mouvement. La technique plastique traditionnelle la plus utilisée en dessin animé est constitué de décors peints sur papier (...)

  • Les étapes de fabrication du film Persepolis - Janvier 2010

    Collaboration Marjane Satrapi / Vincent Paronnaud : Elle est née en 1969 en Iran sous le régime du chah dans une famille de militants communistes. Elle grandit et étudie au lycée français de Téhéran puis poursuit ses études à Vienne, en Autriche. De retour en Iran, elle s’inscrit aux Beaux Arts de Téhéran. En 1994, elle s’installe en France où elle fait des études pour devenir graphiste. Elle vit et travaille à Paris. Elle raconte sa vie dans 4 volumes d’album de BD. Le noir et blanc est une façon de (...)

  • Le contexte historique et religieux du film - Janvier 2010

    Contexte historique :
    Persepolis débute sous le régime du chah d’Iran : Réza chah. Fondateur d’un Iran moderne qu’il veut laïc, il est dépossédé de son trône par les britanniques en 1941 pour s’être rapproché de l’Allemagne hitlérienne.
    Son fils Mohammed Réza Pahlévi lui succède. Il rompt avec les vieilles traditions religieuses, alphabétise la population, prend en compte les femmes, souhaite une révolution culturelle et industrielle. Mais son régime trop autoritaire fait naître des contestations. En (...)