Vous êtes ici : Accueil > Collège au cinéma > Au revoir les enfants > Le travail de mémoire
Publié : 3 mai 2010

Le travail de mémoire

Malle a privilégié la réalité de son souvenir à la réalité historique. En effet, en comparant ses souvenirs avec son frère (qui était en 3e), il a constaté des divergences. Malle a bel et bien écrit un scénario de fiction à partir d’une base autobiographique. Le réalisateur n’a jamais prétendu raconter la vérité à la façon d’un documentaire, c’est une fiction faite des souvenirs qu’il a de cette histoire vécue, à laquelle il a rajouté des éléments et anecdotes récupérés ailleurs, et des éléments purement fictionnels. Au revoir les enfants est une version romancée d’événements que Louis Malle a vécu.
- Il a compressé le temps. Le film commence après les vacances de Noël en janvier 1944 pour s’achever le 15 janvier soit une quinzaine de jours après. L’histoire contée dans le film a duré 3 mois et non 15 jours
- Dans les faits réels, le jeune Jean Bonnet s’appelait Hans-Helmut Michel (6 novembre 1930, 6 février 1944) et il est resté environ un an dans le collège d’Avon avant d’être arrêté et déporté. Il est en fait arrivé dans cet internat quelques mois avant Louis Malle et son frère Bernard.
- Le Père Jean du film a lui aussi existé et s’appelait Père Jacques (29 janvier 1900, 2 juin 1945). Pour avoir caché les trois enfants juifs dans le collège d’Avon il fut aussi déporté à Mauthausen.
- Il y avait bien eu un jeune garçon « extrêmement mal traité dans cette école pour gosses de riches » mais il ne fut pas, semble-t-il, le dénonciateur. Dans la réalité, « on a dit que des voisins ou encore un ancien élève qui était entré dans la Résistance et qui avait été arrêté et torturé »
- Si la scène de la forêt est authentique, il s’agissait d’un autre camarade, les soldats bavarois qui ont ramené les enfants n’ont jamais existé, la prière de Bonnet la nuit dans le dortoir a été imaginée

Ce travail aboutit à faire d’un souvenir personnel et traumatisant un objet de mémoire collective. Il raconte à travers son histoire, l’Histoire d’un pays. Nous suivons l’évolution d’un collégien qu’une terrible irruption de l’Histoire dans sa vie va précipiter.