Vous êtes ici : Accueil > Collège au cinéma > Persepolis > Les différentes techniques d’animation
Publié : 20 janvier 2010

Les différentes techniques d’animation

L’animation consiste à donner l’illusion d’un mouvement à l’aide d’une suite d’images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées, numériques, etc.

Les différentes techniques sur cinéma d’animation

Dessin animé
Le dessin animé est une technique consistant à donner l’illusion du mouvement en projetant différents dessins successifs représentant les différentes étapes de ce mouvement. La technique plastique traditionnelle la plus utilisée en dessin animé est constitué de décors peints sur papier épais, et des personnages et objets mouvants dessinés sur feuilles puis encrés et gouachés sur celluloïdes (feuilles transparentes). Pour les premiers dessins animés, les animateurs dessinaient 24 images par seconde. Plus tard on s’aperçut que l’on pouvait se contenter d’animer une image sur deux sans trop nuire à la fluidité du mouvement, ce qui permettait de ne faire que 12 images par seconde.

Manipulation d’objet 2d

- Ecran d’épingle :

PNG - 97.2 ko

L’écran d’épingles, inventé par Alexeïeff et Parker, est un écran blanc placé verticalement et percé de 240 000 trous. Dans chaque trou est insérée une épingle noire qui dépasse d’environ 8 mm à la surface. Une lumière est projetée sur l’écran de biais ce qui fait que l’ombre des épingles rend l’écran noir. On pousse certaines épingles de façon à former un dessin en relief. En variant le degré d’enfoncement des épingles, il est possible d’obtenir des ombres plus ou moins courtes. 

- Papiers découpés

Le papier découpé est aussi une technique de film d’animation, utilisée notamment Laloux (La Planète sauvage), Ocelot (Princes et Princesses), Les Aventures du prince Ahmed de Reiniger. Cette technique est revenue dans la série South Park.

- Gravure sur pellicule :

On utilise l’expression « animation sans caméra » pour désigner les techniques du dessin et de la gravure sur pellicule. Ces procédés, en effet, ne nécessitent aucune prise de vues mécanique, l’image étant tracée directement sur la pellicule par le cinéaste, à l’aide d’encres ou d’un instrument pointu avec lequel on gratte. Ex : Mac Laren

JPEG - 63.7 ko

Animation en volume
- Volume animé :

animation en volume image par image (Wallace et Gromit, Chicken Run)

- La pixilation  

Des acteurs réels ou des objets sont filmés image par image (ex :Neighbours de Norman McLaren ou Gisèle Kérosène de Kounen.

Image de synthèse :

maquette virtuelle que l’on habille numériquement avec des textures, des couleurs (ex : Toys Story)

Petit jeu : associer une image avec la technique correspondante

JPEG - 158.3 ko
JPEG - 40.4 ko
PNG - 144.1 ko
JPEG - 161.4 ko
JPEG - 33 ko
JPEG - 38.7 ko
JPEG - 171.6 ko
JPEG - 122.8 ko
JPEG - 134.3 ko
JPEG - 201.9 ko
GIF - 73.2 ko
JPEG - 59.4 ko