Vous êtes ici : Accueil > A la découverte des métiers > Le travail à chaine
Publié : 10 mai 2010

Le travail à chaine

Le taylorisme est une méthode de travail qui tire son nom de l’ingénieur américain Frederick Winslow Taylor (1856-1915). Cette méthode apparue en 1880 repose sur une organisation a priori définie par des scientifiques : l’O.S.T (Organisation scientifique du travail) cherchant à définir "The One Best Way" (la meilleure façon de produire), permettant le rendement maximum. Cette organisation peut-être définie et rentable grâce à l’analyse des techniques de production (gestes, rythmes, cadences), à la définition des tâches (conception) a priori et au passage du salaire à la tâche au salaire à l’heure. Taylor rencontra une grande efficacité dans la sidérurgie et il formalisa sa méthode dans un livre intitulé The Principles of Scientific Management (1911)[1].
Ce système ne doit pas être confondu avec le [fordisme], procédé de travail à la chaîne qu’Henry Ford fut l’un des premiers à mettre en œuvre, et dont le taylorisme ne constitue qu’une composante.