Vous êtes ici : Accueil > Collège au cinéma > Au revoir les enfants > LE POINT DE VUE de Julien Quentin / Louis Malle
Publié : 3 mai 2010

LE POINT DE VUE de Julien Quentin / Louis Malle

Tout repose dans le regard de Julien. Les deux élèves se jaugent, Julien est intrigué par Jean, garçon fier, mutique et mystérieux rejeté par l’ensemble de la classe. Julien ne nourrit pas une profonde sympathie pour le nouveau venu. Une certaine rivalité s’instaure même entre eux dès le début du film. Mais cette rivalité fait vite place à une curiosité. Julien Quentin fouine un peu partout, mène son enquête sur Jean Bonnet et dont il reconstitue peu à peu l’identité comme un puzzle : il arrive en cours d’année, ne voit jamais ses parents, reçoit une lettre de sa mère inquiète, il n’étudie pas le grec, ne communie pas (il prétend être protestant) il prie en pleine nuit à la lueur de ses deux chandelles ( kiddouch), il est replié sur lui-même (il rabroue Julien et a pour unique ami le Négus), il ne mange pas de porc, il ne s’appelle pas Bonnet mais Kippelstein. Julien pose sur Jean un regard inquisiteur. Mais sa différence l’intrigue. Leur relation fondée sur une sorte d’attrait / répulsion ne parvient pas se clarifier et aboutit par deux fois à une bagarre. Mais leur véritable rencontre passe par la mère, elle les sépare et d’une certaine manière permet de nouer une relation amicale entre eux.