Vous êtes ici : Accueil > Histoire de l’art > Le futurisme > Boccioni, La charge des Lanciers, 1914-15
Publié : 9 janvier 2010

Boccioni, La charge des Lanciers, 1914-15

Technique : gouache, crayon, encre, papier collé.
Taille : 35x50cm.

Ce qui est montré à travers ce tableau est l’exaltation (glorification) de la guerre et du combat.

- Les soldats casqués, les lances, les chevaux en mouvement évoquent la violence de la guerre.
- Les diagonales répétées des lances crée un effet dynamique dans une volonté d’exprimer le mouvement.
- Dans la partie gauche, les lignes obliques s’espacent progressivement vers le centre pour laisser la place à des grandes surfaces alors que dans la partie supérieure droite, l’accumulation produit un fourmillement qui se fond avec les extraits de journaux. On peut lire « Progression en Alsace », « points d’appui Allemands pris par les Français » qui rappelle la 1e guerre mondiale.
- Aux lignes droites s’opposent les courbes des animaux.
- En bas à gauche, les têtes des soldats ferment la composition comme un rideau de théâtre.
- Les zones claires et foncées alternent en diagonale. On note une absence de couleurs vives avec des nuances d’ocre et de beige (rappelle le cubisme).
- La superposition des formes (pates et croupes), les lignes interrompues et les effets de décomposition du mouvement s’inspirent de Marey et de Duchamp (Nu descendant l’escalier)

JPEG - 489.9 ko